Capri

On ne présente plus Capri, ville italienne dont la seule évocation suffit à faire les rêver les amoureux du voyage. Culture, soleil, douceur de vivre, nature… Tout est là pour faire vibrer ! Un séjour à Capri, c’est à la fois un circuit sur les traces de Donatello, la découverte de paysages somptueux, une mer d’huile, des îlots rocheux à perte de vue, une chambre d’hôtel au panorama magique…

En savoir plus

Typologie de voyage

 
Fourchette de prix
1 078 € en moyenne
Amalfi
Circuit accompagné Campanie

Parthénope

8 jours - 7 nuits A partir de 1 260 €

De la plus belle baie du monde au sublime Vésuve, des villes antiques figées en plein mouvement en passant par les palais baroques ...

Toit terrasse
Séjour Capri

Excelsior Parco

6 jours - 5 nuits A partir de 995 €

C’est entre le port de plaisance et le village de Capri que vous attend cet hôtel de charme, niché dans ...

Pompéi et vue sur le mont Vésuve
Itinéraire au volant Campanie

Campania

8 jours - 7 nuits A partir de 850 €

À Naples, c’est une Italie qui sent bon le sud que l’on découvre, avec ses jardins plantés d’agrumes et ses terrasses au-dessus des ...

Découvrez l'Italieà la carte

Pour profiter d'un voyage unique, nous vous proposons
de créer votre voyage à la carte.

Commencer

Les dessous de Capri…

Capri, c’est loin d’être fini, ça ne fait même que commencer. L’influence de Capri sur le tourisme Sud Italien n’est plus à démontrer : si l’on dépasse Naples, c’est pour rendre visite à Pompéi ou à Capri ! Au large du continent, l’île de Capri baigne dans la mer Tyrrhénienne et fait face au Golfe de Naples. Depuis l’antiquité, la cité s’impose comme pôle culturel où la vie s’écoule doucement. Le vin y coule à flot et on se délecte de spécialités savoureuses. Bienvenue sous le soleil de Capri !

La grande histoire de Capri

 

Bien avant l’antiquité, Capri abritait déjà des traces humaines. On date les premières présences de l’homme sur l’île à l’époque du néolithique.
Il faut dire que la vie y est confortable, à en croire Tacite et Tibère qui y possédaient plusieurs villas.
Au Moyen-âge, tout comme le reste de l’Italie du Sud, Capri subit les conquêtes normande, angevine, aragonaise, espagnole, sarrasine et byzantine. Mais ses terres n’en restent pas meurtries et Capri s’en sort la tête haute.
A partir du XIXe siècle, les plus grandes familles romaines viennent y installer leur résidence secondaire. Le XXe siècle lui a conféré la même célébrité et a attiré les plus grandes stars de la JetSet.

La beauté architecturale de la baie

Depuis le continent, Capri étonne, au-delà d’une mer d’un bleu profond. Les massifs verdoyants surplombant la mer sont piqués de petites taches blanches, mythiques, magiques, somptueuses. Ce sont les maisons de l’île qui se découpent au milieu de la végétation, taillées dans des roches calcaires, immaculées. Les maisons de tuf, avec leurs toits en terrasses et leurs ruelles étroites ont rendu cette île célèbre car on les reconnaît de très loin. 
En ville, on ne peut s’empêcher de visiter les couvents et églises qui parcourent le territoire. Ils font partie d’un patrimoine historique extrêmement riche. Rebâtie au XVIe siècle, l’Église de Santo Stefano est fascinante. Son architecture composite mélange les coupoles arabes et le style baroque : une merveille à voir absolument au cours d’un voyage sur l’île.
Pour un circuit architectural, il ne faut pas manquer le Palazzo Cerio ayant appartenu à Jeanne première de Naples. On le visite aujourd’hui pour comprendre l’histoire de l’île.
De l’autre côté de l’île se trouve le pôle urbain d’Anacapri. On peut y visiter l’église de San Michele et admirer son extraordinaire pavé majolique.
Un peu plus loin, vers Capo Massullo, le blanc du calcaire a cédé sa place au rouge volcanique de la maison de Curzio Malaparte, l’écrivain italien. On voit là une oeuvre architecturale rationaliste qui n’est pas sans rappeler la puissance mussolinienne qui a jadis régné sur ces lieux.

La vie est un art à Capri

Capri fur le lieu de prédilection où se déroula ce que l’on nomme la DolceVita.
Cette appellation est loin d’être innocente car d’hôtel en chambre d’hôte, de maison particulière en villa somptueuse, tout est là pour rappeler aux amoureux du tourisme italien que Capri est une sorte de paradis terrestre.
Fans de sports nautiques, d’histoire, de littérature, de bonne chaire ou de farniente, Capri est faite pour vous.
Les randonneurs avides de silence voulant fuir la clameur touristique peuvent emprunter les nombreux chemins côtiers qui conduisent à des points de vue époustouflants sur des criques désertes.
Visiter Capri en un week end, c’est l’occasion de s’adonner aux plaisirs d’un circuit reliant les plus beaux lieux de l’île ou faire de ce court voyage un séjour culturel pour admirer les vieilles pierres et les édifices historiques. Location de vélos, de scooters, de matériel de plongée, de voile et de canot, la vie à Capri ne met pas de limite au tourisme découverte. Les habitants aussi profitent de cette douceur quotidienne pour pratiquer leurs activités préférées.
La vie nocturne est intense à Capri. Le week-end, l’île se met sur son 31 et vibre jusqu’à 4 heures du matin dans les clubs des deux centres-villes. N’hésitez pas à vous joindre à cette effervescence pour goûter à d’autres curiosités de l’île.

On en mangerait bien…

Cédez aux joies du tourisme gustatif et savourez les spécialités de l’île. C’est aussi par la bouche de l’on explore un endroit ! Offrez à votre séjour quelques rendez-vous gastronomiques, entrez dans les épiceries locales, les restaurants, tables d’hôtes et, pourquoi, pas vous faire inviter chez l’habitant ? Demandez conseil à l’accueil de votre hôtel.
Reine de l’île, la pêche se prend dans les deux sens.
Dégustez les produits de la mer dès leur arrivée au port, dans les bons restaurants du littoral. Panés enrobés de pancetta, grillés, en sauce aux olives et aux citrons confits ou juste revenus dans du beurre, les poissons de Capri sont un pur délice. Si vous êtes plutôt une bouche sucrée, ce sont les fruits qui vous intéressent.
Les pêches de Capri ont un goût unique. Ces pêches sont coupées en huitièmes et couvertes d’un vin bouilli, sucré, aromatisé à la vanille et à la badiane. Macérées pendant une dizaine d’heures dans leur jus délicat, les pêches sont à se pâmer ! Un plat délicieux au petit déjeuner, accompagné d’un café serré ou d’un thé anglais.
Les amateurs d’alcool forts pourront s’en donner à cœur joie avec le Finocchietto, liqueur élaborée à partir de fenouil sauvage. On boit le Finocchietto en fin de repas pour les propriétés digestives du fenouil. A l’époque romaine, les hommes s’en servaient pour faire une pause avant de se relancer dans leurs orgies.

La mode sens dessus-dessous

Île de la JetSet et des stars internationales, la mode y est très présente.
Vous y trouverez de nombreuses enseignes de luxe et de prêt-à-porter mais le plus intéressant se trouve dans les hôtels ou à la terrasse des grands restaurants.
Les personnalités aiment à s’y pavaner, vêtues de leurs plus beaux atours, faussement décontractées et parées pour l’occasion, dans l’attente du clic des paparazzis.

Vous avez dit beau temps ?

Les températures sur l’île sont très agréables, c’est ce qui a rendu Capri si populaire à travers les siècles.
L’hiver, le thermomètre affiche une moyenne de 10°C et l’été, il peut monter jusqu’à 30°C.
L’eau y est très agréable au mois d’août : quel bonheur de se baigner dans une mer à 25°C !
On se laisse facilement tenter par un week-end à Capri, dans un hôtel face à la mer, pour la saison d’automne, lorsque la mer se pare d’une légère brume matinale et que la température baisse. Les promenades de la mi-saison sont alors très prisées.