comedia dell arte histoire

La petite histoire de la Commedia Dell’Arte

6 mars 2020 par donatello
Culture

Genre de théâtre populaire, la « Commedia dell’arte » fait son apparition en Italie vers les années 1550. La caractéristique de ce genre théâtral réside dans les différents personnages stéréotypés et des différentes situations burlesques. Les acteurs portent tous des masques, à l’exception des rôles romantiques (amoureux).

L’expression « Commedia dell’arte » (qui a été également reprise en français) veut dire « théâtre interprété par des gens de l’art », ce qui veut dire, par des comédiens professionnels. Les plus grands dramaturges français tel que Marivaux ou Molière ont été inspirés par ce genre théâtral. Il est considéré comme l’ancêtre du théâtre italien.

N’hésitez pas à vous rendre à un spectacle lors de votre prochain voyage en Italie. De la Toscane aux Pouilles, en passant par la région des lacs, cet art ne vous décevra pas!

La Commedia dell’arte : les origines

La Commedia dell’arte est révélée en Italie aux alentours de 1550, mais ses origines nous viennent des farces durant le Moyen Age. Ce genre théâtral fait son apparition avec la première comédie d’Angelo Beolco (appelé aussi Ruzzante). Ce style de comédie populaire était considéré par le grand public comme un divertissement. Les troupes étaient composées de comédiens, d’acrobates, et de ménestrels qui improvisaient généralement à partir d’une comédie, d’une intrigue, d’une danse, d’une comédie musicale ou d’acrobaties.

La Commedia dell’arte connait une grande popularité, que ce soit en Italie ou à l’étranger. Dès 1576 une troupe est venue en France à la demande de Henri III. Les gouvernements espagnol et français ont usé de leur influence afin de censurer ce genre théâtral durant le XVIIe siècle. Au XVIIIe siècle, un nouveau souffle fût donné à la Commedia dell’arte par Carlo Goldoni en utilisant la prose, en éliminant petit à petit les masques et en offrant aux personnages une certaine individualité toujours aussi marquée. Il fit développer ce style théâtral vers une comédie de caractère, contrairement à son « rival » Carlo Gozzi qui lui, est resté dans le traditionnel.

La Commedia dell’arte : qui sont les personnages ?

La Commedia dell’arte se base sur des personnages qui sont reconnaissables, par le biais leurs costumes, de leurs masques, ainsi que leurs caractères très stéréotypés.

Il existe 4 principaux types :

  • Pantalone : c’est un citoyen de Venise, vêtu d’une longue Culotte. Il incarne généralement le vieil homme avare, méticuleux, crédule ou libertin. Il joue à tour de rôle le père, l’époux, le veuf, ou le vieux garçon.
  • Il Dottore : il est, avec Pantalone et Cassandre, l’un des vieux hommes de la troupe. Originaire de Bologne, il est généralement l’ami de longue date de Pantalone. Ce personnage, qui se considère comme un savant, se ridiculise souvent quand il évoque la science. Il est une caricature des nombreux savants de l’époque.
  • Il Capitan : c’est un soldat beau parleur, vaniteux et fanfaron. Généralement originaire d’Espagne, il porte ce qu’on appelle un uniforme qui est un habit composé de rayures et de boutons dorés en plus d’un chapeau avec une plume. Il possède également une grande épée.
  • Les valets (ou les zannis) : ils sont considérés comme des imposteurs ou idiots, intrigants ou lâches.

Parmi les zannis, on trouve principalement les personnages de :

  • Arlequin (Arlecchino) : c’est un zanni qui porte un costume à base de losanges colorés. Célèbre pour être paresseux, crédule, en plus de sa bouffonnerie, il est souvent le rival de Pierrot et l’amoureux de Colombine.
  • Pierrot (ou Pedrolino) : il est niais et plaisantin. Il porte un vêtement blanc et son visage est enfariné. C’est d’ailleurs pour cela qu’il ne possède pas de masque.
  • Polichinelle (ou Pulcinella) : serviteur qui alterne idiotie et intelligence, tout en alternant courage et peur, il porte une chemise blanche, serrée au niveau de la ceinture. Il est également doté d’un long couvre-chef et ainsi que d’un masque noir possédant des rides et un nez crochu.
  • Scaramouche (ou Scaramuccia) : c’est un valet hâbleur, fabulateur et froussard. A la mode espagnole, il est entièrement vêtu de noir et porte également une longue dague. Il se fait passer pour un duc ou un prince, même s’il n’est qu’un simple valet.
  • Colombine (ou Colombina) : c’est une humble soubrette ou une domestique fougueuse et vive d’esprit. Elle alterne les rôles de fille de Cassandre, femme ou maîtresse de Pantalone, amoureuse d’Arlequin ou femme de Pierrot.

Dans la Commedia dell’arte Il existe également des amoureux autour desquels se noue l’action tels que Isabella, le jeune premier et Lelio. A partir de tous ces personnages, chaque troupe pouvait créer et jouer plusieurs intrigues différentes. A noter que toutes les compagnies recrutaient des actrices professionnelles, afin d’éviter aux hommes d’interpréter des rôles féminins.

La Commedia dell’arte aujourd’hui

La Commedia dell’arte est restée ancrée dans la culture italienne et nous a laissé un pittoresque héritage de personnages. Allant d’Arlequin à Colombine en passant par Pierrot ou Scaramouche, nous retrouvons ces personnages de comédie de nos jours dans les corsos de plusieurs Carnavals connus. Lors de votre prochain séjour en Italie, n’hésitez pas à découvrir le jeu de ces comédiens italiens !

Vous aimerez aussi

weekend rome
CultureGastronomieRomeShoppingWeek-end à...

Visiter Rome en 3 jours

Jamais capitale n’a mieux mérité son surnom de « Ville Éternelle »… Emblème d’un empire tout-puissant et cœur du catholicisme, ...

Continuer la lecture