films italiens

Top 5 des plus grands films italiens

17 janvier 2020 par donatello
CultureLes tops

En Italie, le cinéma irrigue la culture comme le Tibre irrigue le Latium. Toutes les grandes villes ont leur propre festival et les noms des réalisateurs connus ont souvent un accent latin. Un tel foisonnement a permis à la culture italienne de s’exporter à travers le monde et de faire découvrir sa technique, sa langue et bien sûr ses paysages. Ainsi, ils sont nombreux ceux qui ont d’abord pu visiter l’Italie par grand écran interposé ! Alors si vous rêvez de vacances en Italie, voici le top 5 des plus grands films transalpins.

1) Le Guépard de Luchino Visconti

Ce film franco-italien, sorti en 1963, est une adaptation par Luchino Visconti du roman éponyme de Giuseppe Tomasi di Lampedusa, publié en 1958. Celui-ci suit la vie et les réflexions d’un prince sicilien, Don Fabrizio Salina, pris dans la tourmente de l’unification italienne. En effet, quand les troupes de Garibaldi débarquent en Sicile au début de l’été 1860, celui-ci comprend qu’il est l’un des derniers représentants d’une noblesse dont les valeurs morales sont vouées à disparaître. Réfugié avec sa famille dans sa résidence de Donnafugata, le prince dresse, résigné et au fil des événements, un triste portrait de l’avenir de la société italienne. Avec Burt Lancaster dans le rôle du prince mais aussi d’autres stars telles qu’Alain Delon, Claudia Cardinale et Terence Hill, ce film triomphe au Festival de Cannes en 1963 et rafle la palme d’or. A voir avant tout voyage en Sicile, pour vous mettre l’eau à la bouche !

2) La vie est belle de Roberto Benigni

Avec ce film, sorti en 1997, Robert Benigni esquisse une fable tragi-comique qui raconte la vie de Guido Orefice, un jeune homme juif plein de malice, amoureux et qui rêve d’ouvrir une librairie dans l’Italie des années 1940. Cependant, le contexte politique et la persécution du peuple juif va le mener, avec sa femme Dora et son fils Giosué, à être déporté dans un camp de concentration. Là, pour protéger son fils de l’horreur, il va lui faire croire qu’ils jouent ensemble à un jeu où le vainqueur remporte un char d’assaut. C’est aussi Roberto Benigni qui endosse ici le rôle principal, entouré de sa femme, Nicoletta Braschi et du jeune Giorgio Cantarini. Très grand succès auprès du public comme auprès des professionnels, le film remporte, en 1998, le Grand Prix du jury du Festival de Cannes mais aussi trois Oscars (meilleur acteur, meilleur film étranger et meilleure musique) et soixante-trois autres récompenses à travers le monde.

3) Gomorra de Matteo Garrone

Sorti en 2008 et inspiré du livre éponyme de Roberto Saviano, le film du réalisateur Matteo Garrone dresse un portrait de la mafia napolitaine à travers les destins croisés de différents personnages. Dans la violence et la tragédie, ce sont les vies de Toto, Don Ciro, Maria, Franco, Roberto ou encore Pasquale qui illustrent un mode de vie placé sous le signe de la Camorra, une lutte perpétuelle et mortelle pour le pouvoir, l’argent et le clan. La distribution de ce film est essentiellement italienne avec des interprètes tels que Toni Servillo, Salvatore Abruzzese, Maria Nationale ou Riccardo Zinna. Malgré sa brutalité, la production est un succès et remporte en 2008, le Grand Prix du jury au Festival de Cannes ainsi que le César et le Golden Globe du meilleur film étranger en 2009.

4) Divorce à l'italienne de Pietro Germi

Avec ce film, le réalisateur Pietro Germi livre, en 1961, une comédie tout à fait remarquable. Il y raconte les mésaventures d’un baron sicilien, Ferdinando Cefalù qui, tombé amoureux de la très jeune Angela, voudrait pouvoir divorcer, ce qui est illégal. Il échafaude alors un plan afin de pousser sa femme dans les bras d’un autre homme, de pouvoir surprendre les deux amants et de les tuer sous le couvert d’un crime d’honneur. Charismatique, c’est Marcello Mastroianni qui incarne ici le baron, entouré de Daniela Rocca et de Stefania Sandrelli. Autant franche comédie que satire sociale cynique, le film remporte, en 1963, l’Oscar du meilleur scénario original et s’est inscrit durablement dans l’histoire cinématographique comme première « comédie à l’italienne ».

5) Youth de Paolo Sorrentino

En 2015, le film italien Youth réunit, dans un même scénario, quelques grands acteurs et actrices : Michael Caine, Hervey Keitel, Jane Fonda ou encore Paul Dano. Le réalisateur Paolo Sorrentino y dresse les portraits de Fred et Mick, deux artistes à l’automne de leurs vies qui, à l’occasion de vacances dans un hôtel en Suisse, vont devoir faire le bilan de leurs vies professionnelles comme personnelles et s’interroger sur leurs futurs. Bien qu’ayant divisé la critique à sa sortie, ce film remporte deux Golden Globes en 2016 (meilleure actrice dans un second rôle pour Jane Fonda et meilleure chanson originale) et le Prix du meilleur film lors de la cérémonie des prix du cinéma européen.

Que l’on goûte le drame, la comédie ou le sentimental, le cinéma italien est donc une source d’exploration presque intarissable. En effet, en plus d’un siècle d’histoire, celui-ci s’est montré et se montre encore à la hauteur de presque tous les sujets, brodant avec virtuosité autour d’un simple séjour à Rome autant que sur les pages les plus sombres de l’histoire.

Vous aimerez aussi

weekend rome
CultureGastronomieRomeShoppingWeek-end à...

Visiter Rome en 3 jours

Jamais capitale n’a mieux mérité son surnom de « Ville Éternelle »… Emblème d’un empire tout-puissant et cœur du catholicisme, ...

Continuer la lecture